Bonjour et bienvenue sur le site consacré aux entraînements des Déjantés !
| |

Accueil > Les Entraînements > Photos/Vidéos > Entrainement du 20 avril 2010

Entrainement du 20 avril 2010

Les prémices de l’été

Allez pour changer les déjantés quittent leur salle habituelle pour aller s’entrainer en plein air sur la plage du Jaî.

Comme la dernière fois, on continue sur le thème des personnages.

On commence par se détendre en se massant les cheveux, les oreilles, en tirant la langue à droite, à gauche. On termine à s’échauffer par quelques grimaces, certaines ont plus de facilité que d’autres. Bien sûr tout ça devant des passants très étonnés, je soupçonne certains d’avoir fait exprès de repasser pour regarder.

Profitant de la plage, nous avons modifié l’exercice de confiance. L’exercice de confiance consiste pour un joueur à courir les yeux fermés vers un obstacle et à s’arrêter le plus près possible, un autre joueur est là pour l’arrêter si jamais il ne s’arrête pas avant. Et bien là, un seul joueur court vers la mer et doit s’arrêter le plus près possible. Certain se sont arrêté très près, d’autres on eut leur baskets mouillées.

Oups, Loulou nous a rejoint, fini de rigoler et de massacrer les exercices, on passe aux exercices sérieux. Mais comment garder son sérieux quand on doit jouer les pétasses et les cacous, les filles encore une fois s’en sortent mieux que les garçons. On enchaine sur des imitations d’Aldo Maccione et de Frankenstein.

Profitant du cadre naturel, nous avons utilisé la jetée comme scène pour quelques tableaux :

  • Agatha Christie
  • Marquis de Sade
  • Le volcan
  • Le Titanic
  • Les bébés au ski
  • Le plongeoir
  • Une journée classique chez un opérateur de téléphonie

Nous continuons sur quelques scénettes à deux lors d’un clac position.
Clac position où nous avons vu notamment un vieux échanger son dentier, une maîtresse de maison expliquer à un simplet comment boire à une tasse, Aldo Maccione en sergent instructeur...








Comme sun (le soleil) a décidé de se coucher.

nous avons rejoint la salle pour quelques improvisations, sur le chemin LaLy et Sun ont déclenché une bagarre pour voir la réaction de paisibles cyclistes.

Après ce bol d’air frais, on aurait pu croire qu’on n’aurait plus d’énergie. Et bien pas du tout, de retour dans la salle, nous n’avons pas joué deux, ni trois mais cinq improvisations :

  • Le videur de linges

    Une prostituée se retrouve coincée à la laverie automatique car elle n’a pas de monnaie pour laver son string.
    Arrive un dompteur qui lui propose de prendre de la monnaie autour du coup de son lion. Mais le lion n’est pas très disposé à se laisser faire.
    Débarquent le père Noel avec sa hotte et un chasseur.
    Un combat a lieu entre le dompteur, le chasseur et le lion avec des armes qui sont les jouets de la hotte du Père Noel.
    Le lion y passe et on lui retire sa peau pour en faire un manteau.
  • La fête foraine

    Un couple de bourgeois et un couple de djeuns font à la fête foraine.
    Les montagnes russes sont tenues par un Frankenstein pas très causant.
    Après leur tours le couple de bourgeois accusent les djeuns de leur avoir volé leur sac à main.
    Le forain les jette dans le train pour un tours sans être attaché.
    La bonne nouvelle c’est que le couple a retrouvé son sac entre les rails.
  • Langue de vipère

    Dans un parc deux amies médisent de leur mari et amis.
    Elle en profite pour admirer le beau maître nageur venu montrer ses muscles dans le parc.
    Un petit vieux qui fait son jogging vient gâcher ce beau paysage en ayant une crise cardiaque.
    Dans la confusion une vipère en profite pour piquer tout le monde.
  • Le fait-tout de Marie
    Marie la maîtresse de maison s’en donne à cœur joie.
    Elle fait amener son enfant à l’école par son domestique qui s’est déguisé en super héros.
    Elle trompe son mari avec le voisin qui lui offre des fleurs.
    Elle fait vraiement tout faire par les autres.
  • Le dealer de pluie

    Au fin fond du far west, un cowboy entre dans le bar.
    Il n’a pas plu depuis des mois et les récoltes risquent d’être perdues.
    Le barman n’a que du whisky à proposer à notre cowboy, l’eau est trop rare, seul l’alcool coule à flot.
    Ca ne peut plus durer, mais que fait le maire ? Justement le voilà qui arrive et il a décidé d’aller voir le village indien où demeure un grand sorcier.
    Arrivé au village le cowboy mène les négociations, on ne comprend pas tout ce qui se passe mais il revient vers ces deux collègues et leur annonce que le sorcier indien veut 300.000$ et rein d’autre.
    Après la pluie, le soleil. Euh non je rigole, après la pluie, c’est le moment de passer à la caisse pour le cowboy, le barman et le maire. Mais pourquoi le cowboy prend-il une bouteille de whisky ? Mais parce qu’il a roulé tout le monde, les 300.000$ c’est pour lui, le sorcier ne voulait qu’une simple bouteille de whisky.
    Forcément tout ça se termine dans le sang.

La soirée riche en émotion s’est terminée par notre traditionnel banquet où nous avons fêté l’anniversaire de Sun.

Vos commentaires

  • Entrainement du 20 avril 2010
    par +Sun, Le 29 avril 2010 à 10:50

    Trop bien de s’échauffer et jouer en extérieur ! En plus quelques joueurs en plus, les mousquitos !
    Et de belles photos !

    • Entrainement du 20 avril 2010
      par LaLy, Le 29 avril 2010 à 12:09

      tu as raison : le cadre plage je trouve super !
      Par contre, va falloir penser à amener les creme anti-moustique.

  • embarquement
    par LaLy, Le 26 avril 2010 à 22:13

    Le récit ne le dis pas, mais nous avons perdu Karl, Péné, Savane et moi, embarqué par la voiture de police... j’espère qu’ils seront libérés pour mardi prochain.